Célébrant de mariage et la célébration de mariage civil. La loi (le Code civil du Québec) impose aux futurs conjoints optant pour le mariage civil ou pour l’union civile de faire connaître, par voie d’affichage sur le site web du Directeur de l’etat civil. Me Leopold Lincà, notaire, à Montreal est reconnu comme célébrant de mariage civil par le Directeur d’état civil a la grandeur du territoire du Québec.

Le célébrant doit s’assurer que les conditions de publication ont été respectées – affichage minimum 20 jours avant la date prévue pour la célébration du mariage ou de l’union civile, mais pas plus que trois mois, après cette période l’acte de publication doit être refait. Une dispense de publication peut être accordée par le célébrant lorsque le couple invoque un motif sérieux (motifs d’ordre moral ou humanitaire).

Le célébrant de mariage et d’union civile (que ce soit notaire, les maires, les membres des conseils municipaux ou des conseils d’arrondissements ainsi que les fonctionnaires municipaux désignés par la ministre de la Justice, greffiers, ou toute personne à qui la ministre de la Justice donne l’autorisation de célébrer un mariage civil ou une union civile), avant de célébrer le mariage ou l’union civile, doit s’assurer que:

• que les futurs époux ont au moins 16 ans (pour le mariage) ou que les futurs conjoints ont au moins 18 ans (pour l’union civile), la vérification de l’âge des futurs époux (conjoints) s’effectuant à l’aide du certificat ou de la copie d’acte de naissance;
• qu’un consentement écrit a été donné par le ou les titulaires de l’autorité parentale lorsque l’un des futurs conjoints a entre 16 et 18 ans (pour le mariage);
• que si l’un des futurs époux a été déclaré inapte par un jugement prononçant l’ouverture d’un régime de protection, il a obtenu la mainlevée de ce régime de protection;
• que les futurs époux sont libres de tout lien de mariage ou d’union civile,
• que les futurs époux ne sont pas liés par des liens de parenté qui prohibent le mariage.

TOUT célébrant doit respecter ses obligations légales lors du déroulement de la cérémonie:

– lire en français ou en anglais aux futurs époux ou conjoints, en présence de deux témoins, des articles 392 à 395 du Code civil du Québec (sinon, le célébrant demandera au couple de fournir, à ses frais, les services d’un interprète);
– recevoir le consentement personnel libre et éclairé de chacun des futurs époux ou conjoints;
– demander aux époux ou aux conjoints ainsi qu’aux témoins de signer la déclaration du mariage ou la déclaration d’union civile et leur fournir leur copie comme preuve de mariage ou union civile;
– remplir et transmettre dans 8 jours après la cérémonie le Bulletin de mariage ou Bulletin d’union civile à l’Institut de la statistique du Québec.

Une cérémonie inoubliable – célébration mariage civil

Une fois les exigences légales remplies, la célébration d’un mariage peut être personnalisée, à la demande des parties, selon leurs besoins particuliers ou leurs rêves d’une cérémonie inoubliable. Par exemple, le mariage peut être célébré en plein air, sur la plage ou dans un parc, dans un endroit romantique ou avec une connotation touristique. La cérémonie peut être également sujet aux adaptations et le célébrant, à la demande des époux, peut leur expliquer la cérémonie des chandelles, la cérémonie du sable, la cérémonie des alliances, la cérémonie des mains liées, ou peut leur proposer différents thèmes du mariage en rapport avec le lieu de la cérémonie, la saison, les traditions des époux, etc.

Vous ne savez pas comment organiser votre cérémonie de mariage ou comment choisir le célébrant de votre mariage ? Nous répondons à toutes vos questions et nous vous aiderons à faire un choix éclairé!

Contactez-nous maintenant!